Home Maman Grossesse

0 3570

okaidi

Il arrive que les futures mamans ne se sentent plus désirables. Et pourtant de nombreux créateurs conçoivent des vêtements de grossesse très mode, qui mettent bien en valeur le corps de la femme enceinte, et qui se portent tout au long des neuf mois mais aussi après. Ils sont connus sous le nom de vêtement de transition. Dés le début, grâce à ces vêtements de grossesse vous continuez à être mode et tendance dans votre propre style, pour ensuite porter votre bébé avec bonheur car vos vêtements sont toujours adaptés aux formes de votre buste, ventre et taille.

Dès quatre semaines après le début de la grossesse, votre garde-robe a besoin d’être renouveler et peut vous sembler inconfortable, surtout s’il s’agit de votre deuxième enfant. Certaines femmes ont la chance de connaître un retour aux formes initiales de leur corps quelques semaines après l’accouchement, mais pour la majorité c’est jusqu’à quatre mois qu’il faut patienter. Alors pourquoi acheter des vêtements trop grands de quelques tailles quand il est possible d’acquérir dès le début de la grossesse des vêtements de transition qui vont suivre votre évolution et vous accompagner après avoir mis au monde ce magnifique bébé ? Les vêtements de grossesse de transition sont peut-être le chaînon manquant entre vous et votre féminité…

Les hauts sont souvent très ajustés car ils sont élastiques. A ce titre ils mettent en valeur les formes de votre buste, surtout la poitrine et peuvent ainsi être portés pendant et après la grossesse. Top et t-shirt de grossesse en sont de bons exemples.

Du côté des bas, c’est beaucoup plus simple. Jupe, jean ou encore pantalon de grossesse ont souvent des tailles ajustables. Soit car elles sont élastiquées soit car elles possèdent un système de réglage, comme une ceinture intégrée par exemple. Il est préférable de les porter sous le ventre bien évidemment.

Alors vivez une grossesse heureuse en vous sentant toujours désirable dans vos nombreux vêtements de grossesse de transition, que vous pouvez assortir à souhait pour créer des tenues variées ! Pour trouver votre bonheur, découvrez les dernières collections de vêtements de grossesse sur Okaidi.fr.C’est une petite partie du bonheur que nous vous souhaitons, l’autre étant la joie de donner la vie.

 

Ceci est un article article sponsorisé

0 1740

Tout d’abord, précisons la différence entre inséminations et FIV. Les inséminations artificielles consistent à aider l’entrée des spermatozoïdes dans l’utérus de la femme. La fécondation in vitro (FIV), elle, consiste à aller au-delà en mettant l’ovule de la femme en présence des spermatozoïdes de l’homme et ce, en dehors du corps de la femme. C’est la FIV et ses fameux bébés éprouvettes.

Pour le couple qui rencontre des problèmes d’infertilité, cette démarche signifie de nombreux rendez-vous à la clinique, des piqûres, des tests, des examens, des prises de sang et l’attente. L’attente des résultats, l’attente des embryons, l’attente du test de grossesse, l’attente de l’arrivée d’un enfant dans leur vie.

Parmi les autres difficultés, si l’on peut dire, rencontrées par les couples en traitement de FIV, il y a l’apprentissage et l’intégration de la masse d’information sur le sujet, information souvent impressionnante et pas toujours évidente à comprendre. C’est pourquoi, il est important pour eux de réfléchir avant de s’engager dans un processus de fécondation in vitro et de prendre le temps de bien s’informer au moyen de livres spécialisés et de références de sites Internet.

De plus, pour épauler ces couples, des rencontres d’information sur le programme de la FIV sont également organisées par certaines cliniques et peuvent être une excellente source d’information et d’échanges avec d’autres couples ayant le même projet que le leur.

 

fécondation

 

Tests et examens lors du rendez-vous

En vue d’une fécondation in vitro, en plus d’un bilan de base, vous et votre conjoint aurez à effectuer d’autres rencontres, des tests et des examens supplémentaires, tels que ceux-ci:

  • Une consultation avec un(e) psychologue/psychiatre spécialisé(e) en fertilité. Cette consultation avant le début du traitement est incluse dans la somme des frais de la fécondation in vitro. Elle n’est pas obligatoire mais elle est vivement recommandée.
  • Une deuxième rencontre avec le médecin pour connaître vos résultats d’analyse du bilan de base, signer les consentements et faire le test de transfert. Ce test consiste à introduire un petit cathéter dans la cavité utérine de la patiente. Il s’agit alors de tester la facilité avec laquelle le cathéter peut être introduit et de déterminer la profondeur idéale jusqu’à laquelle ce même cathéter devrait être introduit au moment de l’étape du transfert des embryons.
  • Une rencontre avec une infirmière (tout de suite après votre deuxième rencontre avec le médecin). Avec elle, vous passerez en revue l’ensemble des renseignements sur les étapes que vous vous apprêtez à franchir ainsi que l’ordonnance pour la médication et l’explication du calendrier de traitement.
  • Consultation avec l’urologue dans le cas d’une FIV avec micro-injection ou prélèvement de spermatozoïdes dans l’épididyme ou le testicule du conjoint.
  • D’autre part, un prélèvement sanguin est également prévu en vue des différents tests génétiques. Les patients ont le choix de faire ces analyses dans une clinique privée ou à l’hôpital.

Toutes ces étapes préalables permettent de préparer le mieux possible la tentative de FIV et ce, en évitant tout improvisation et en corrigeant au préalable tout facteur qui pourrait diminuer le taux de succès du traitement.

Les éléments nécessaires à votre dossier

Aux termes de tous ces tests et examens préalables à la FIV, assurez-vous auprès d’une infirmière que votre dossier est dûment complété et qu’ainsi il comprend les éléments suivants :

  • Les résultats des bilans ;
  • Le résultat du test de transfert ;
  • Le rapport d’entrevue avec le(la) psychologue/psychiatre ;Les résultats des tests demandés par l’urologue (au besoin) ;
  • Les résultats des tests demandés par le(la) généticien(ne) (au besoin)
  • La signature des consentements.

0 5800

Quand vous essayez d’avoir un bébé, gardez à l’esprit que certaines choses sont entre vos mains, tandis que d’autres ne le sont pas. Vous pouvez essayer de votre mieux et laisser ensuite la Mère Nature suivre son cours. Voici quelques conseils précieux que vous pouvez suivre pour tomber enceinte :

  • Cessez de prendre la pilule contraceptive immédiatement. Une fois que vous arrêtez la contraception, le cycle menstruel peut être irrégulier et peut prendre quelques mois pour revenir à la normale. Mais beaucoup de femmes sont fertiles dans le premier mois après avoir arrêté de prendre la pilule. Cela s’applique également à l’anneau, les hormones injectables et le patch contraceptif.ovulation
  • Ayez des rapports intimes quand le timing est bon. Découvrez quand vous ovulez et ayez des relations pendant votre période la plus fertile, un ou deux jours avant l’ovulation et le jour même de l’ovulation. Pour le calcul de date d'ovulation, utilisez un prédicateur de l’ovulation , consultez votre température basale du corps et gardez le compte des jours. Le Kit de prédiction de l’ovulation peut vous aider à déterminer vos jours d’ovulation, car il détecte les hormones dans l’urine qui indiquent que vous êtes sur le point d’ovuler.
  • Pendant les rapports sexuels, faites la position du missionnaire vous sur votre dos et votre homme dessus, car cette position permet aux spermatozoïdes d’entrer dans le col de l’utérus. Pour plus d’efficacité, vous pouvez soutenir vos hanches vers le haut sur un oreiller. Dans le cas où cette position n’est pas bonne pour vous, vous pouvez essayer l’un à l’arrière ou sur le même côté couchés côte à côte. Les positions debout ne sont pas efficaces, car elles ne permettent pas aux spermatozoïdes d’entrer dans l’utérus. Après les rapports, essayez de garder vos hanches levées sur un oreiller pendant environ 10 minutes. Cela donne le sperme qui est entré dans le vagin suffisamment de temps pour atteindre le col.
  • Gardez votre environnement intérieur convivial en évitant l’utilisation de tampons parfumés, les lubrifiants vaginaux, artificiels et les douches. Ils peuvent créer un environnement non conducteur pour le sperme et peuvent également laver la glaire cervicale. Dans le cas où vous pensez que votre glaire cervicale n’est pas propice à la grossesse comme elle devrait l’être, essayez un lubrifiant de pré-amorçage.
  • Maintenez votre poids sous contrôle. Les femmes qui sont en sur-poids ou ayant une insuffisance pondérale ont plus de difficultés à tomber enceinte par rapport aux femmes dont le poids est optimal. Alors, essayez de garder votre poids normal. Cela est indispensable avant de passer aux traitements de la fertilité, même les médecins conseillent de perdre le poids.
  • L’acide folique et la vitamine B, augmentent vos chances de tomber enceinte tout en réduisant les problèmes liés à la production d’œufs, le cas échéant. Il contribue également à réduire le risque des malformations congénitales liées au cerveau et la moelle épinière. Donc, faire le plein de ces suppléments d’acide folique! Votre partenaire pourrait vouloir prendre de la vitamine C pour améliorer la qualité de son sperme et le protéger des dommages, ainsi que, de la vitamine E pour augmenter le taux de fécondation.
  • Si par hasard vous fumez du tabac, ou vous prenez des drogues ou vous buvez de l’alcool régulièrement, vous devez arrêter. Le tabagisme et le dopage peuvent réduire considérablement vos chances de concevoir par autant que 40% et ils peuvent conduire à des fausses couches, des naissances prématurées et des bébés de faible poids. Vous voyez, ils feront beaucoup de mal à votre bébé à venir. Si votre partenaire fait ce qui précède, cela peut baisser la numération de ses spermatozoïdes. Alors, optez pour un mode de vie sain!
  • Réduisez votre consommation de la caféine. Des études montrent qu’un excès de cette substance réduit votre capacité à absorber le fer et affecte votre fertilité. Donc, si c’est possible, réduisez votre consommation du café, du thé, et le cola. Si vous pouvez s’en passer vous pouvez prendre une tasse de café par jour. Si vous aimez les boissons à base de lait, tant mieux, car ils sont chargés de calcium.
  • Dans le cas où vous souffrez de la dépression, il pourrait être deux fois plus dur pour vous de concevoir. Assurez-vous d’obtenir une évaluation médicale et essayer d’apprendre les techniques de la gestion du stress comme la méditation et le yoga car elles peuvent faciliter la conception.

Gardez à l’esprit que pour tomber enceinte vous ne devez pas être stressée à ce sujet! Ayez des pensées positives, soyez détendue et profitez de vos moments romantiques. Plus vous vous détendez, plus vous avez de meilleures chances pour tomber enceinte. Si après avoir essayé ces conseils ainsi que les autres techniques, et vous n’avez pas toujours réussi à concevoir après un an, vous devez consulter votre gynécologue. Il pourrait juste être un cas de mauvais timing … Il ne faut pas s’attendre au pire jusqu’à ce que vous obtenez un diagnostic médical approprié. Vous voyez, un couple a 25% de chances de concevoir chaque mois donc au total 12 occasions pendant une année. Si vous avez suivi les conseils dans cet article, et vous avez eu des rapports sexuels dans l’espoir d’avoir un bébé, c’est extrêmement frustrant si vous n’avez pas pu concevoir après 12 mois…Si vous pensez ne pas être en mesure de tomber enceinte sachez que vous n’êtes pas la seule.

En vérité le corps humain et le système reproducteur travaillent de façon complexe, et souvent, ils ne sont pas sous notre contrôle. Il s’agit d’une réalité douloureuse que beaucoup de couples ont à faire face. Il pourrait être possible que vous ou votre partenaire, ou les deux ayez une condition médicale qui vous empêche de concevoir, donc faites le diagnostique. Si vous avez un cas d’infertilité, rassurez-vous. Le problème est traitable. Près de 90% des couples qui ont cette condition répondent bien au traitement et parviennent à concevoir. Mais assurez-vous d’obtenir une aide médicale car elle augmente vos chances de conception de 10 fois! Cela est particulièrement vrai si vous êtes une femme de plus de 32 ans et vous avez des règles irrégulières ou douloureuses ou si vous avez eu préalablement de fausses couches. Vous voyez, le facteur de l’âge joue un rôle essentiel dans la conception. Les femmes dans la vingtaine sont plus susceptibles de concevoir que celle dans la trentaine, qui sont confrontées au problème de la baisse de la fécondité.

0 1266

Inutile d'attendre plus longtemps. Si vous pensez être enceinte, il faut en avoir rapidement la confirmation. Deux méthodes fiables existent pour détecter la présence des hormones de grossesse appelées en terme médical HGC (Hormone Gonadotrophine Chorionique) :

-Test de grossesse:  (Vendu en pharmacie, non remboursé) Les tests de grossesse se présentent sous la forme d'une solution chimique qui réagit à la présence de l'hormone HGC dans les urines. Il est conseillé de réaliser le test sur les premières urines du matin. Suivez attentivement le mode d'emploi. Généralement, il suffit de déposer quelques gouttes d'urine sur un testeur et d'attendre une à trois minutes. Le résultat apparaît sous la forme d'une couleur ou d'un trait selon dans la notice.

-Examen en laboratoire :(Remboursé sur prescription médicale) Les examens en laboratoire ont l'avantage d'être remboursés par la sécurité sociale. C'est un examen d'urine semblable à celui des tests vendus en pharmacie ou une prise de sang appelée  » dosage de l'HGC plasmatique  » qui confirmera la présence d'hormones de grossesse, donc d'embryon(s), dans votre corps. Pour l'échographie, il faudra attendre la cinquième semaine de grossesse, c'est-à-dire sept semaines après la date de vos dernières règles.

Enfin, si vous utilisez régulièrement la méthode de la température pour repérer le jour de l'ovulation, vous percevrez, en cas de retard des règles, des signes précoces de grossesse : au lieu de baisser en fin de cycle, la température d'une femme enceinte reste supérieure à 37° dès le seizième jour après l'ovulation.
Si vous pensez être enceinte, prenez dès à présent les précautions nécessaires à votre santé et à celle de votre futur bébé : si vous suivez un traitement médical, informez votre médecin traitant de votre éventuelle grossesse. Certains médicaments sont déconseillés à la femme enceinte, ne faites pas de radiographie (les rayons X sont dommageables pour le foetus) ni de vaccination sans avis médical, évitez de fumer et de boire de l'alcool, adoptez une hygiène alimentaire préventive : pas de viande crue ou saignante, fruits et légumes soigneusement lavés,évitez le contact avec des personnes atteintes de maladies contagieuses.
Voilà : le test de grossesse est positif, le rendez-vous chez le médecin est pris, l'envie de fumer a disparu? La question qui vous hante désormais :  » Quand vais-je accoucher ? « . Un moyen facile de calculer la date supposée de l'arrivée de bébé.
Enfin, il existe une méthode  » à l'ancienne « , peu fiable mais gratuite : la prise de température au réveil.
Dans tous les cas, si la grossesse est confirmée, prenez rendez-vous avec votre médecin qui vous indiquera la conduite à suivre et les examens de suivi médical à effectuer. Et surtout, n'hésitez pas à prendre d'ores et déjà les premières précautions conseillées à la femme enceinte.

Cette rubrique a été préparée avec la collaboration des sites : Tomber Enceinte et Calcul Ovulation.

0 908

(16e à 19e semaine depuis le 1er jour de vos dernières règles)

Le foetus est complètement formé et ses organes entrent en activité. Il ne lui reste plus qu'à se développer en taille et en poids. Bébé s'agite vivement, flottant bienheureux dans le placenta. Vous commencez à le sentir bouger, manifestation de présence qui ressemble au début à un gargouillis.

Vous:

Une seule constante durant ce 4e mois : surveiller votre poids. Votre ventre s'arrondit plus encore, vous êtes en pleine forme et avez retrouvé l'appétit d'ogre que les nausées du début avaient endormi. Respectez les principes élémentaires d'une alimentation équilibrée, ce qui n'exclut pas de savoureuses recettes spécial grossesse. Buvez, marchez et privilégiez les aliments riches en fibres, car le ralentissement des fonctions intestinales dû à la production de progestérone favorise la constipation.

Le suivi médical s'intensifie. Vous passez votre deuxième échographie, moment magique où l'on découvre pour la première fois son bébé qui gigote et effectue des mouvements de succion, où l'on cherche les premières ressemblances et peut-être à connaître le sexe.

Si vous avez plus de 38 ans, vous pouvez bénéficier d'examens plus poussés remboursés par la sécurité sociale. Tels l'amniocentèse et le dosage d'alpha-protéines destinés à repérer une anomalie génétique indétectable à l'échographie.

Bébé:

14e semaine : Bébé fronce les sourcils, agitent ses jambes désormais plus longues que les bras, développe ses sens et notamment le toucher. L'intestin réintègre la cavité abdominale qui s'est agrandie et les organes commencent à communiquer entre eux. Début de la sécrétion de l'hormone thyroïdienne.

15e semaine : Le rythme cardiaque du petit bonhomme de 16 cm de long et de 135 g est désormais semblable à celui d'un adulte. Les reins entrent en activité et commencent d'évacuer un peu d'urine dans le liquide amniotique. Bébé entraîne ses poumons en avalant le liquide et en le faisant ressortir.

16e semaine : Le petit corps de 17 cm de long se recouvre d'un fin duvet, le lanugo, tandis que les ongles et les cheveux poussent. Vous commencez de ressentir les mouvements de bébé.

17e semaine : Bébé mesure 19 cm et pèse 200 g. Il flotte dans 250 cm3 de liquide amniotique. Autant dire que vous ne pouvez plus ignorer sa présence ! L'appendice de l'intestin apparaît tandis que sa peau transparente s'irise de fins vaisseaux sanguins.

Que va-t-il se passer au cinquième mois de grossesse ?

Cette rubrique a été préparée avec la collaboration des sites : Tomber Enceinte et Calcul Ovulation.