Partir en vacances

Avec un bébé, il n’est pas toujours simple de partir en vacances les mains dans les poches. Plus il est petit, plus il faut emmener de matériel : lit pliant, poussette, biberons, chauffe-biberon, stérilisateur, nécessaire pour le change, sac de jouets, etc. Le coffre de la voiture y suffit à peine. Mais que cela ne vous arrête pas ! Bébé a besoin d’air pur ou marin, de farniente et de moments où il a ses parents à temps complet autour de lui. Les loisirs font du bien à tout le monde.

Voici quelques précautions pour passer de bonnes vacances :

Le moyen de transport :

Quel qu’il soit, dès qu’il est long, il devient pénible. Pour un adulte comme pour un enfant. Ayez toujours au minimum dans votre sac un biberon d’eau ou de lait, un petit pot et des biscuits. Même pour un cours trajet. Il faut prévoir le pépin qui vous cloue au bord de la route, du quai ou de la piste durant plusieurs heures pour cause de panne ou de grève surprise?

En voiture : Heureux les parents dont l’enfant s’endort au bout de quelques minutes, bercé par le bruit du moteur. Pour les autres, prévoyez des jeux. Une surprise glissée la veille dans la boîte à gant, une cassette jouant des comptines que toute la famille reprend à tue-tête, un paquet de biscuits? Tout cela peut occuper bébé plusieurs minutes d’affilée.
Certains parents préfèrent partir en fin de journée pour que bébé dorme dans la voiture. Cette option n’est possible que si le ou les conducteurs ont fait une véritable sieste de plusieurs heures dans la journée. Pas question de rouler tard dans la nuit sans avoir dormi auparavant, c’est ainsi que les accidents de voiture – première cause de mortalité infantile – se produisent.
Faites des haltes fréquentes plus longues que la traditionnelle pause café-pipi. ( » la pause s’impose toutes les deux heures  » rappelle la Sécurité routière). Si possible dans un endroit aéré, qui permette à bébé de gazouiller dans la verdure et aux plus grands de se dégourdir les jambes.
Pour éviter que bébé ait mal au coeur, donnez-lui avant de partir un repas léger, que vous compléterez en route par des biscuits. Et surtout, ne fumez pas en voiture. C’est mauvais pour ses poumons et ça déclenche souvent le mal au coeur.
Enfin, respectez scrupuleusement les règles de sécurité pour le transport d’un enfant en voiture.

En train : Le train est souvent long. Comme pour la voiture, prévoyez un ravitaillement minimum et un biberon d’eau, ainsi que des jeux pour passer le temps. Promenez-vous dans les couloirs, admirez par la fenêtre les vaches qui regardent le train passer.

En avion : un bébé peut voyager en avion à partir de trois semaines. Des lits d’enfant sont prévus à cet effet et installés par les hôtesses à votre demande, sous l’écran de cinéma (ce qui n’est pas une place idéale si bébé à besoin de pénombre pour dormir).
Donnez-lui souvent à boire, notamment à l’atterrissage et au décollage. La succion évite aux oreilles de se boucher sous l’effet des changements de pression atmosphérique. En cas d’otite ou de rhino-pharyngite, consultez un ORL avant de prendre l’avion car ces maladies peuvent provoquer des douleurs aiguës dans les tympans.

Bébé à la mer :

Rien de tel que le climat marin pour générer de bonnes joues rouges et déboucher les narines. Outre les précautions qui s’imposent lors d’une exposition au soleil, voici quelques conseils de prudence :

  • Avant 6 mois, il est déconseillé d’emmener un bébé sur une plage. Le vent, le soleil, le sable et la chaleur suscitent maints désagréments. Au cas où il vous serait impossible de lui faire éviter la plage, faites-le boire beaucoup, et installez-le de préférence en hauteur (landau) et toujours à l’ombre.
  • Entre 1 an et 4 ans, le risque premier du bord de mer, de lac ou de piscine est la noyade. Ne quittez pas bébé des yeux et ne le laissez jamais seul au bord de l’eau. Si vous devez vous absenter quelques instants désignez clairement une personne chargée de sa surveillance. En effet, la plupart des accidents se produisent en présence de tiers qui pensent chacun que c’est un autre qui surveillait l’enfant.
    Si bébé a peur de l’eau, ne le forcez pas à faire plouf ! Habituez le doucement en jouant sur le rivage avec vous et, s’il est prêt, entrez progressivement dans l’eau en le tenant contre vous. Dernière étape : tenez le à bout de bras, dos à vous. Il ne vous voit plus alors continuez de lui parler pour qu’il entende votre voix rassurante.
    Et surtout, ne jamais oublier la pelle et le seau pour la construction du traditionnel château à base de pâtés de sable humide !

Bébé à la montagne :

Un grand bol d’air pur, hiver comme été, est toujours bénéfique à bébé. Aucun risque que l’altitude le gêne car la plupart des stations sont situés à moins de 2000 mètres et la raréfaction de l’oxygène n’intervient qu’au-delà de 3000 mètres.
Précautions de base :
Prenez garde à ce que bébé n’ait pas froid. Son corps se refroidit vite. Lorsque vous le portez dans vos bras, attention à la glissade. Portez des après-skis antidérapants et contournez les plaques de glace. Enfin, il vaut mieux tenir bébé à l’égard des pistes de ski. Si vous-même êtes prudente, les skieurs ne le sont pas toujours?

Bébé et le soleil :

Si le soleil mêlé au bon air a des vertus essentielles, notamment dans la formation de la vitamine D, il ne faut jamais en abuser et prendre des précautions draconiennes avec les enfants. Les dermatologues ne cessent de mettre en garde contre les effets néfastes des ultraviolets, causes de bien des cancers de la peau à l’âge adulte. Voici leurs consignes :

  • Ne jamais emmener un enfant dans un lieu trop ensoleillé, même si vous l’installez à l’ombre, avant l’âge de six mois. Installé dans un landeau, même à l’abri, bébé sera vite dans une étuve.
  • Ne pas emmener un enfant à la plage entre 12 heures et 16 heures, période durant laquelle les UV sont les plus virulents et les plus dangereux.
  • L’enfant doit être badigeonné d’écran total (indice de protection 20 ou 30) lors de toute exposition. Choisissez un produit spécialement élaboré pour les tout petits : ils contiennent des filtres minéraux et non pas chimiques. Etalez la crème généreusement et renouvelez souvent l’application. Le soir hydratez la peau de bébé avec un soin après-soleil spécifique enfant.
  • Bébé doit porter un bob ou une casquette à visière. Dès qu’il est hors de l’eau, couvrez le d’un tee-shirt en coton à manches. Il n’aura pas plus chaud et sera mieux protégé. Les lunettes de soleil sont également conseillées. Choisissez les véritablement protectrices : porter de mauvaises lunettes est pire que de ne pas en porter
  • Boire de l’eau : c’est le maître-mot des vacances au soleil. N’oubliez jamais que les enfants se déshydratent vite. Proposez très régulièrement à votre petit quelques gorgées d’eau pure et non glacée.

Et surtout bonnes vacances!

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments