mercredi, février 8, 2023

L’emploi des plantes

Herboristerie, phytothérapie, allopathie? les plantes sont partout?
Les plantes peuvent s’employer fraîches, notamment dans l’alimentation.
Il est merveilleux d’avoir un jardin qu’on cultive soi-même, sans engrais chimique, ni pesticide, ni désherbant.
C’est plus de travail, mais le résultat est tellement supérieur’Que dire d’une salade qui vient dans votre assiette, une heure après la cueillette ? Elle a gardé toutes ses vitamines, ses minéraux, ses fibres sont craquantes et savoureuses. Elle se digère plus facilement, étant plus appétissante.
En dehors des plantes fraîches alimentaires, on peut récolter dans les endroits incultes,

certaines plantes médicinales
Par exemple, la chélidoine, dont le latex jaune servait à faire disparaître les verrues. On peut aussi la faire sécher, en entier, la réduire en poudre et l’appliquer sur la verrue, maintenue par une bande de gaze, pendant 24 heures. La callosité sera ramollie et pourra facilement se détacher.

Cette plante est également employée, séchée, pour lutter contre l’arthrite, la goutte, et comme diurétique ; il faut laisser infuser 5 gr. de plante séchée, soit une grosse cuillerée à café, dans une tisanière ; ajouter un demi-litre d’eau bouillante, passer, sucrer et boire cette infusion au cours de la journée.
L’infusion est la préparation la plus simple de la plante.
On utilise en général les parties de la plante qui pourraient être altérées par une cuisson prolongée, feuilles, fleurs, racines coupées en petits morceaux, que l’on jette dans l’eau bouillante.
On ferme le récipient avec un couvercle et on laisse la plante environ 15 minutes.
On passe ou bien on filtre le liquide, en pressant le résidu le plus possible pour obtenir les principes actifs contenus dans la plante.
Il existe des tisanières qui sont constituées d’un récipient généralement en terre cuite, avec un cylindre percé de trous sous le couvercle. Il suffit de mettre la plante dans le cylindre, d’ajouter l’eau bouillante de façon que la plante baigne dans le liquide. Mettre le couvercle et attendre 15 minutes. On retire le cylindre en pressant les plantes et l’on peut boire. L’infusion est prête.
Les autres préparations à base de plantes sont:
la décoction, pour les parties ligneuses,
la macération, à l’eau froide,
le cataplasme à appliquer sur la partie malade,
l’onguent, où la plante est mélangée à une matière grasse et étendue sur la peau,
le suc frais,
la teinture, où la plante est macérée dans l’alcool froid à 60 ou 70°,
le thé,
le vin médicamenteux,
les sachets d’extraits solubles.

Demandez à votre Pharmacien-Herboriste, quand et comment choisir le mode de préparation approprié pour chaque plante.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -