De 12 à 18 mois

Passé un an, la plupart des mamans ont l’impression que leur enfant est  » un grand « . Que d’acquisitions au cours de cette première année ! Bébé est devenu plus autonome, il marche ou presque, il explore tout, il veut tout toucher, sans conscience du danger. A cet âge, l’imitation joue un rôle très important et très formateur. Il vous voit, vous, son père, ses frères et soeurs évoluer en toute liberté dans la maison et cherche à vous imiter. Ne le relevez pas à chaque fois qu’il tombe. Le fait qu’il prenne appui sur ses petits bras pour se remettre debout fortifie ses muscles et l’aidera à trouver son propre équilibre. L’âge de la marche est aussi celui de la première indépendance. Il se rend compte soudain qu’il peut lui aussi, aller où il veut, saisir son biberon sur la table et boire, tout debout et tout grand. Bientôt, il apprend à contourner la table basse vers laquelle il fonçait tout droit de sa démarche titubante. Ne vous inquiétez pas pour tout. Laissez-le respirer ! Un enfant comprend vite que le radiateur est trop chaud pour s’y accoler ou la douche trop glissante pour y marcher sans se tenir.
Si votre enfant ne marche toujours pas à 18 mois révolus, il faut en parler à un médecin. Il n’est pas  » paresseux  » mais sans doute gêné par un handicap physique ou psychologique que le pédiatre identifiera et tentera de faire disparaître.

Tandis qu’il maîtrise de mieux en mieux ses déplacements dans l’espace, il commence à parler, et sait parfaitement se faire comprendre. Si la vraie parole (c’est-à-dire le fait de prononcer des syllabes associées pour désigner quelque chose) intervient rarement avant un an, nous savons que les capacités de compréhension d’un bébé sont bien antérieures à son aptitude à parler.
A un an, il sait dire quelques mots simples. Vers 18 mois, il dit des mots-phrases ( » manger  » pour je veux manger par exemple) puis, peu à peu, il va associer deux mots ( » papa parti « ). Souvent, il sera en butte à la difficulté de se faire comprendre, voulant dire des choses sans arriver à vraiment les exprimer : ça peut occasionner des colères devant lesquelles il faut rester patient et essayer de comprendre.
N’hésitez pas à l’abreuver de paroles lorsque vous vous occupez de lui, lui donnez le bain, préparez son repas. Il apprendra une foule de mots nouveaux en vous écoutant. Généralement, l’enfant d’un an et demi réclame des histoires, que papa ou maman invente ou lit le soir au coin du lit.
Concernant l’acquisition du langage, il existe d’énormes différences individuelles, et le fait qu’un enfant parle plus ou moins tôt ne préjuge en rien de son intelligence ou de sa capacité à bien s’exprimer plus tard.
Souvent, la période d’éveil de 12 à 18 mois est décrite comme  » l’âge des bêtises  » mais devrait plutôt être appelée  » l’âge de l’exploration « . L’enfant fait ses expériences et doit être confronté aux interdits que les adultes lui opposent. Il a fondamentalement besoin de confrontation directe : c’est la période du  » non « , phase d’opposition souvent bien difficile à gérer pour vous.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments