Allaitement maternel

Dès le début de la grossesse, vos seins se préparent à la lactation. Vers le troisième jour après la naissance, une fois le colostrum expurgé, vous sentirez vos premières montées de lait, stimulées par la succion du nouveau-né. Il aimera retrouver la chaleur et l’odeur familière de votre corps, rassurantes.

Comment donner le sein ?

L’hygiène est de rigueur ; vos seins doivent être parfaitement propres. Avant chaque tétée, nettoyez-les avec de l’eau bouillie ou minérale (en brumisateur par exemple). N’utilisez pas de savon ni d’alcool, ils donneraient « un goût » à vos seins que bébé n’apprécierait sans doute pas.
Si vous utilisez un embout de sein en plastique, stérilisez-le avant la tétée.

Installez-vous confortablement dans un fauteuil, sur une chaise ou dans votre lit. Prenez bébé dans vos bras et dégagez un sein de votre soutien-gorge de grossesse. Il est bon d’alterner les seins à chaque tétée. Pour vous souvenir du sein qui doit nourrir en premier, il suffit d’accrocher un ruban sur la bretelle du soutien-gorge correspondant au « bon côté » et le changer de bretelle après chaque tétée.
Blottissez bébé au creux de votre coude. Dirigez votre mamelon vers sa bouche, il aura tout de suite le réflexe de la succion. S’il s’endort en cours de tétée ou suçote paresseusement, stimulez-le en passant un doigt sur la joue ou en imprimant un mouvement léger à votre sein. Si ses oreilles « bougent », cela signifie qu’il est en train de téter.
Assurez-vous que bébé peut respirer normalement et que son nez n’est pas collé contre la peau de votre sein.

Pour arrêter la tétée, glissez un doigt dans sa bouche, entre ses gencives, afin de lui faire lâcher le bout du sein. Mettez-le droit contre votre épaule, en soutenant l’arrière de sa tête, et tapotez-lui doucement le dos pour l’aider à faire son rot.

Fréquence et durée des tétées :

En début d’allaitement, les montées de lait sont irrégulières, car bébé boit souvent, mais en faible quantité. Au bout d’un mois, il adopte un rythme plus régulier qui passe d’une tétée toutes les deux heures à une tétée toutes les quatre heures, de dix minutes maximum pour chaque sein. Vos montées de lait se caleront naturellement sur son propre cycle. Vous ne devez pas excéder sept à huit tétées par jour, cela vous épuiserait.
Le rythme par la suite est généralement ainsi :

  • 3e mois : 5 tétées dans la journée et 1 tétée la nuit,
  • 4e-5e mois : 4 tétées, couplées à des repas plus solides,
  • 6e mois : 3 tétées (au réveil, au goûter, au coucher)

Après le sixième mois, vous débuterez le sevrage progressif.

La durée moyenne d’une tétée, entre le moment où vous prenez le nouveau-né et celui ou vous le recouchez, est d’une heure. Entre-temps, il se sera rendormi, aura fait un rot, vous aurez changé de sein, etc. Il est conseillé de changer la couche de bébé après la tétée, car c’est souvent un moment où il émet des selles.

Hygiène de vie de la maman qui allaite :

Ce que vous mangez et buvez passe dans votre lait. Vous aurez besoin de consommer en priorité des aliments riches en :

  • protides : viande, poisson, oeuf, lait, fromage?
  • hydrates de carbone : féculent, miel, confiture, céréales?
  • lipides : huile, crème, beurre?
  • vitamines et sels minéraux : fruits, légumes?

et surtout, une bonne lactation exige de boire au minimum 2 litres d’eau par jour. Il est conseillé d’éviter les aliments forts comme l’ail, les asperges, les choux-fleurs, les épices, le céleri et les oignons qui donnent un goût peu appréciable à votre lait et gêne les bébés sensibles. Agissez en fonction de ses réactions. Il est formellement déconseillé de prendre des antibiotiques, de boire de l’alcool et de fumer durant toute la période où vous allaiterez. Ceux-ci passent dans votre lait et risquent d’intoxiquer bébé.
Enfin, vous devez vous reposer beaucoup et ne pas hésitez à faire la sieste en même temps que bébé.

Petits désagréments liés à l’allaitement :

  • crevasses : vos mamelons se craquellent, parfois jusqu’au sang, et la tétée peut devenir douloureuse. Prévoyez un bout de sein artificiel, vendu en pharmacie, le temps que les crevasses se résorbent d’elles-mêmes ou sous l’effet d’une crème que vous aura prescrite votre médecin. En cas de mamelons douloureux, raccourcissez la durée des tétées.
  • engorgement : la montée de lait est douloureuse car vos seins produisent une quantité de lait trop importante, qui non éliminée, risque de provoquer un abcès. Videz vos seins après la tétée en les pressant doucement sous une douche chaude, qui décongestionne la poitrine et facilite l’écoulement du lait.
  • fuite : entre les tétées, du lait s’écoule de vos seins. Pressez-les de chaque côté pour faire cesser l’écoulement et appliquez un coussinet pare-lait dans le bonnet de votre soutien-gorge de grossesse.
  • tarissement : sous l’effet de la fatigue, il se peut que la production de lait se ralentisse. Stimulez la lactation en augmentant la fréquence des tétées ou en utilisant un tire-lait. Le lait maternel se conserve au frigidaire d’une tétée sur l’autre. Buvez de l’eau en grande quantité et reposez-vous le plus souvent possible dans la journée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here