jeudi, février 2, 2023
AccueilSantéLes causes de la digestion difficile et comment la traiter de façon...

Les causes de la digestion difficile et comment la traiter de façon naturelle

Définition

Qui n’a jamais ressenti, après un repas copieux notamment, des douleurs dans le ventre, des problèmes de digestion, une certaine pesanteur d’estomac …

Cette sensation se ressent également lorsque l’on consomme une plus grande quantité d’alcool, de café…

Cette sensation de mal digérer ou de digérer lentement se traduit souvent par des éructations, une distension abdominale voire des nausées, des crampes d’estomac.

Dans ces situations, on a souvent la fâcheuse habitude de faire son propre diagnostic. On entend donc souvent parler d’indigestion, de repas qui ne passe pas, de lourdeur d’estomac ou encore de « crise de foie » voire d’empoisonnement.

Médicalement, ces expressions ne correspondent à aucun diagnostic, elles ne sont que des symptômes qu’il faut rattacher à une pathologie. Tout dépend du contexte, de l’âge, du mode de survenue (aigu ou chronique)…

C’est pour cela que je vous conseille de bien lire tous les articles de la rubrique « Système digestif ». Et si les problèmes persistent, consultez votre médecin.

 

digestion difficile

 

Symptômes

Généralement, une mauvaise digestion peut entraîner trois genres principaux de symptômes :

  •  Brûlures d’estomac : elles peuvent s’accompagner de maux de ventre, de nausées, un goût acide dans la bouche en cas de régurgitation, ou une douleur à la déglutition. Elles peuvent être associées à une digestion lente
  •  Crampes d’estomac : elles peuvent être intermittentes ou constantes et être accompagnées par une diarrhée, de la constipation ou des ballonnements
  •  Rots (ou éructations) qui peuvent être associés à des brûlures d’estomac.

 

Facteurs et personnes à risque

Il n’y a pas vraiment de personne plus au moins sujettes à ce type de problème. En revanche, on recense un certain nombre de facteurs de risque :

  •  une alimentation trop riche en gras ou en épices, des repas pris à n’importe quelle heure
  •  le tabagisme
  •  ingurgitation trop rapide de nourriture, de mets épicés ou d’aliments acides
  •  consommation de bière et de boissons gazeuses
  •  intoxication alimentaire
  •  aérophagie, à savoir le fait d’avaler constamment trop d’air en mangeant et en buvant
  •  consommation de chewing-gum
  •  certains médicaments comme les nitrates, les inhibiteurs calciques, la progestérone, la plupart des anti-inflammatoires et les aspirines
  •  mauvais fonctionnement de la valve qui sépare l’estomac de l’oesophage et qui entraîne une irritation de l’oesophage par l’acidité gastrique. La valve se fermant mal, les sucs gastriques remontent et viennent irriter les muqueuses de l’oesophage
  •  le stress : celui-ci augmente la production de sécrétion d’acide dans l’estomac.

 

Préventions

  •  Surveillez votre alimentation

Il est important de savoir reconnaître les aliments qui provoquent ces problèmes d’indigestion. Généralement les aliments tels que les plats en sauce, fritures et autres aliments gras, chocolat, menthe, café, thé, boissons gazeuses, lait, bière, vin et aliments épicés en sont la cause.

Aussi, si ces problèmes sont une véritable gêne pour vous, vous pouvez essayez de prendre plusieurs petits repas par jour pour éviter de surcharger l’estomac.

Évitez également les repas tardifs (soit 3 heures avant de vous coucher). En effet, la position allongée fait remonter les sucs gastriques dans l’estomac ou dans l’oesophage.

Essayez de mâcher lentement et la bouche fermée. Et bien sûr, évitez autant que possible les chewing-gum.

  • Les bonnes habitudes au quotidien

Si vous êtes chez vous ou que vous pouvez vous le permettre, n’hésitez pas à desserrer votre pantalon pendant que vous mangez.

Méfiez vous de la consommation abusive de l’aspirine et des anti-inflammatoires. A doses trop importantes, l’aspirine peut faire saigner l’estomac et entraîner des brûlures d’estomac.

Sachez que la nicotine et tous les produits chimiques contenus dans la cigarette peuvent augmenter la sécrétion d’acidité de l’estomac et provoquer ou aggraver le reflux.

Sachez également que l’excès de poids crée une pression abdominale qui favorise les brûlures d’estomac.

Enfin, apprendre à maîtriser votre stress, lui qui est souvent à l’origine de tant de maux.

 

Solutions naturelles

Fenouil

Toutes les parties de la plante sont dotées de propriétés curatives, mais en pratique, on utilise surtout les racines et les semences. Le fenouil a également des vertus eupeptiques (facilitant la digestion) qui aident à la digestion et diminuent les ballonnements, aérophagie, aérocolie.

Le fenouil peut se prendre en décoction de racines, en infusion de feuilles ou sous forme de poudre de semences.

Le boldo

Le boldo renferme de nombreuses substances actives, dont un alcaloïde puissant (boldine), qui lui confèrent des propriétés telles que activateur des sécrétions biliaires et vésiculaires, stimulant digestif.

Il est donc préconisé pour les problèmes digestifs avec ballonnements, mais aussi pour la constipation. Seules les feuilles de boldo sont utilisées. Vous pouvez les prendre en infusion, en poudre, en teintures ou en extraits fluides.

L’aneth

Cette plante, par son odeur et ses propriétés se rapproche du fenouil. Utilisée en infusion, il constitue un excellent stimulant du système digestif. Ses propriétés sont aussi stomachiques, carminative, antispasmodique, diurétique, anti-inflammatoire. Ses graines permettent d’arrêter instantanément le hoquet.

L’aneth est également indiqué en cas de dyspepsie, vomissements d’origine nerveuse, flatulences, insuffisance hépatobiliaire.

Le romarin

Largement utilisé en cuisine et en médecine depuis le temps des Romains, il est reconnu pour ses vertus cicatrisante et antiseptique.

En infusion, (environ une cuillère à café pour une tasse d’eau bouillante) une tasse après chaque repas, il facilite le travail de l’estomac, atténue les sensations de ballonnement, de pesanteur ou de gaz intestinaux.

Le carvi

On utilise généralement la petite graine brune du carvi en condiment. Elles libèrent un parfum subtil (plus léger que le cumin) dans la cuisson des poissons, crustacés, la charcuterie, les potages, le pain, dans la choucroute.

Préparé en infusion, il est diurétique, dépuratif, digestif, aide à chasser les flatulences et à combattre l’aérophagie mais aussi les dyspepsies, atonies digestives, indigestions, spasmes gastriques et parasites intestinaux.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -