Sommeil

Sommeil : un vrai besoin

La grossesse est un moment bénie pour les grandes dormeuses. Vous avez besoin, que vous le ressentiez ou non, de beaucoup de repos car répondre aux besoins de l’enfant demande énormément d’énergie à la future mère. Durant le sommeil, votre organisme récupère ses forces. N’hésitez pas à vous accorder une sieste dans la journée et essayez de faire des nuits de huit heures minimum. C’est le moment de vous faire servir le petit-déjeuner au lit et d’aller vous coucher avant de débarrasser la table du dîner. Les futurs pères comprendront !

Durant les trois premiers mois, vous vous sentirez très fatiguée et fréquemment prise de somnolence au beau milieu d’une réunion de travail. C’est normal. Du 4e au 7e mois, vous avez la pêche. Le sommeil demeure aussi important, mais il ne vous prend plus par surprise. En fin de grossesse, les cauchemars et les insomnies sont fréquents. Ils traduisent une anxiété normale à l’approche de l’accouchement.

Sommeil : Les insomnies

Bercée par le glissement du voilier blanc sur la mer émeraude, vous discutez avec Johnny Deep de la stratégie à suivre pour éloigner les paparazzi du rivage lorsque soudain, une immense vague chavire le voilier et vous plonge dans une eau glaciale. Sursaut. C’est bébé qui vient d’effectuer une galipette intégrale dans le liquide amniotique. Impossible de vous rendormir et déjà l’image de Johnny s’évanouit? Durant de longues minutes qui vous semblent des heures, vous tournez et vous retournez dans le lit. Bébé s’agite. Il ne dort pas non plus. Vous vous levez pour vous affaler devant la télé. La programmation de nuit, c’est pas vraiment le pied, mais bon, c’est mieux que de réveiller pour la énième fois votre homme. Hier soir, il vous a supplié de lui laisser faire une nuit non-stop?

Les insomnies ne doivent pas vous alerter. Elles n’ont aucune incidence pour bébé, qui a un rythme de sommeil indépendant du vôtre. Par contre, elles sont pénibles à gérer. D’autant que les positions confortables se réduisent à peu de choses.
Pour limiter les insomnies :

  • Faites un repas léger le soir
  • Supprimez le thé et le café
  • Buvez du lait ou une infusion de tilleul
  • Prenez un bain avant de vous coucher, pas trop chaud

Au cas où vous auriez un réel problème pour vous endormir, parlez-en à votre médecin. Il vous prescrira un somnifère léger et inoffensif pour bébé. Ne vous auto-administrez jamais de sédatif sans avis médical. Certains sont dangereux pour bébé.

Sommeil : l’inconfort du « gros ventre »

Crampes passagères, gênes, mal de dos, mouvements de bébé? La fin de la grossesse ne favorise pas les longues nuits avalées d’une seule traite. Vous vous réveillerez souvent, cherchant une position plus confortable pour vous rendormir. Vous pouvez vous allonger dans n’importe quelle position sans crainte d’écraser bébé. La poche des eaux le protège de toute compression.
Une des positions les plus confortables, selon les sages-femmes, consiste se coucher sur le côté gauche avec la jambe droite repliée posée sur un coussin.
A force de chercher, vous trouverez celle qui vous convient le mieux. N’hésitez pas à surélever vos jambes et à utiliser une montagne d’oreillers.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments