Où accoucher ? Maternité ou hôpital ?

Le choix du lieu de votre accouchement dépend de plusieurs facteurs :

  • Le conseil du gynécologue qui vous suit durant votre grossesse
  • La méthode d’accouchement que vous désirez
  • Les moyens financiers dont vous disposez

Au cas où vous n’auriez aucune idée préconçue (ça existe !), n’hésitez pas à vous laisser guider par votre gynécologue et surtout à préférez son conseil à celui de votre meilleure amie. Chaque femme connaît une expérience unique. L’essentiel est de vous sentir en confiance au moment de l’accouchement.

Le conseil du gynécologue:

Si vous êtes suivie par un gynécologue obstétricien, c’est-à-dire accoucheur, qui exerce dans une clinique ou un service hospitalier, il est logique que ce soit lui qui mette votre enfant au monde. Il a appris à vous connaître tout au long de la grossesse et sa présence à vos côtés le jour J contribuera à vous rassurer. Priez le ciel pour qu’il ne décide pas de prendre ses vacances au moment prévu de votre accouchement ! Si tel est le cas, il vous indiquera les coordonnées de son remplaçant et vous le fera sans doute rencontrer avant de partir.
Si vous êtes suivie par un gynécologue non-accoucheur ou un médecin généraliste, laissez-vous guider par ses conseils et poursuivez la lecture de cette page afin de vous faire votre propre idée.

La méthode d’accouchement souhaitée:

Si vous avez d’emblée opté pour un accouchement dans l’eau ou sous péridurale et que ceux-ci ne sont pas pratiqués dans la maternité ou l’hôpital recommandé par votre gynécologue, inscrivez-vous dès le début de votre grossesse dans le centre souhaité afin d’y suivre votre préparation à l’accouchement.
A l’inverse, il se peut que vous fassiez partie de ces rares femmes qui souhaitent accoucher chez elles, entourées de leurs proches. Sachez que cette solution nécessite l’assentiment de votre gynécologue et l’assistance d’une sage-femme. Cette méthode un peu archaïque est généralement déconseillée car le médecin ne dispose pas toujours du matériel d’intervention nécessaire en cas d’une éventuelle complication lors de l’accouchement.

Les moyens financiers dont vous disposez:

Plusieurs types d’établissement disposent d’une maternité, mais le tarif de la chambre et de l’accouchement varie sensiblement. Si vous voulez que votre enfant naisse à Monaco dans une chambre avec vue sur la mer, il vous en coûtera plus cher qu’à l’hôpital de Trifouilly-les-Oies?

  • A l’hôpital : les honoraires d’accouchement et les frais d’hospitalisation (pour une durée n’excédant pas 12 jours) sont pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale. Vous n’avez rien à débourser. Rassurez-vous, les chambres individuelles, le téléphone et la télévision sont devenus choses courantes dans les hôpitaux.
  • En clinique conventionnée : les honoraires d’accouchement et les frais d’hospitalisation sont remboursés à 100 % par la Sécurité sociale, pour une durée n’excédant pas six jours pour un accouchement normal, huit jours pour un accouchement par césarienne. Si vous souhaitez séjourner en chambre individuelle, bénéficier d’un certain confort comme la télévision ou le téléphone, il vous faudra débourser un supplément. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour connaître les modalités et le seuil d’indemnisation.
  • En clinique agréée : vous réglez la note intégrale, qui vous sera remboursée à 80 % du seuil prévu par la Sécurité sociale. Certaines mutuelles complètent par une indemnisation supplémentaire. Renseignez-vous auprès de la vôtre.
  • En clinique non agréée: l’intégralité des honoraires d’accouchement et des frais d’hospitalisation est à votre charge. Mais si vous avez choisi un tel lieu, c’est que vous en avez les moyens !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here