mercredi, février 8, 2023
AccueilSantéLe cancer : qu'est-ce que c'est ?

Le cancer : qu’est-ce que c’est ?

Le cancer résulte d’altérations génétiques qui conduisent à la prolifération anarchique d’une cellule anormale : la cellule cancéreuse.
L’organisme humain se compose de milliards de cellules. Ces cellules sont différenciées en environ 200 types de cellules aux fonctions variées et spécifiques, et organisées en tissus (poumons, cerveau, cellules sanguines…).
L’ensemble de ces cellules vit, s’organise et meurt selon des « règles » précises. Elles sont soumises à un renouvellement constant : une partie des cellules meurt et est remplacée en permanence par de nouvelles cellules. Leur renouvellement harmonieux assure le bon fonctionnement de l’organisme. Au cours du temps, les tissus conservent leur forme et leur fonction respectives.
Le cancer résulte d’altérations génétiques qui conduisent à la prolifération anarchique d’une cellule anormale : la cellule cancéreuse. En se multipliant, elle donne naissance à un « clone » de cellules identiques qui possèdent toutes les mêmes altérations. Le renouvellement cellulaire échappe au contrôle de l’organisme. Au cours du développement de la tumeur, d’autres altérations cellulaires s’accumulent. L’évolution du cancer dure généralement plusieurs années.cancer

La cellule cancéreuse : une cellule anormale

Contrairement aux autres cellules de l’organisme, la cellule cancéreuse est donc capable de se multiplier de manière intense et anarchique. Cette prolifération anormale conduit d’abord à la formation d’un amas de cellules : c’est la tumeur primitive ou tumeur primaire. Au fur et à mesure qu’elle grossit, la tumeur envahit un organe et fabrique les vaisseaux sanguins qui lui apporteront les nutriments nécessaires à sa croissance.
Si la progression tumorale n’est pas stoppée, la tumeur primitive va ensuite disséminer des cellules cancéreuses qui vont migrer vers d’autres parties du corps via la circulation sanguine ou lymphatique : ces cellules colonisent des organes à distance de la tumeur primitive et donnent ainsi naissance à des tumeurs secondaires ou métastases.

Tumeur bénigne ou maligne : qu’est-ce que ça veut dire ?

Une tumeur bénigne est constituée de cellules normales ou presque normales. Elle est capable de contrôler son développement et n’envahit pas les tissus voisins : elle ne forme pas de métastases. Elle n’a donc pas de conséquences graves et n’est pas cancéreuse.
En revanche, la tumeur maligne ou cancéreuse ou « néoplasme » est capable de migrer et d’envahir les organes à distance.

Une appellation très générale

Le mot cancer (du latin « crabe ») est un terme générique utilisé pour désigner une tumeur maligne. Mais il existe en réalité plus d’une centaine de types différents de cancers, selon la cellule initiale dont ils dérivent. Ces pathologies présentent toutes une caractéristique commune : la prolifération anormale de cellules « cancéreuses ». Mais leur évolution et leur gravité varient d’un type de cancer à l’autre. On ne peut comparer différents types de cancers entre eux.

Hommes et femmes : des cancers souvent différents

Les hommes et les femmes ne sont pas touchés par les mêmes cancers :

  • Chez l’homme, les organes les plus fréquemment touchés sont les poumons et les voies aérodigestives supérieures (bouche, pharynx, larynx), le colon et le rectum, la prostate, l’estomac, la vessie et l’oesophage.
  • Chez la femme, les cancers les plus fréquents sont le cancer du sein, les cancers du colon et du rectum, de l’utérus, de l’estomac et de l’ovaire.
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -