dimanche, décembre 4, 2022
AccueilMamanAccueil de bébéD'où viennent ces nouveaux sentiments ?

D’où viennent ces nouveaux sentiments ?

« Je suis contente d’être enceinte, mais j’ai comme un malaise? Mon enfant sera-t-il normal ? J’ai peur de le perdre, j’ai peur d’accoucher? Serai-je une bonne mère ? Serai-je à la hauteur ? Pourquoi rêve-t-on plus quand on est enceinte ? J’ai peur de prendre du poids. Est-ce que je vais savoir lui donner ce dont mon bébé a besoin ? »

Vous avez dit hormone !

La grossesse est une période d’importants bouleversements hormonaux. Les ?strogènes, la progestérone, et l’hormone HCG (Human Chorionic Gonadotropin ou gonadotrophine chorionique humaine) ont également un effet sur votre psychisme, qui peut se manifester par de l’anxiété, de la nervosité, de la dépression ou de l’excitation. En début de grossesse, surtout, vous ressentirez peut-être des sautes d’humeur, des difficultés à vous concentrer, de la somnolence, une émotivité et une fatigue contre laquelle vous devrez parfois vous faire violence.

Le grand chamboule tout!

La grossesse représente également une période de bouleversement tout court, car elle matérialise une rupture avec le passé, et un certain prolongement dans le futur. Vous vous trouvez à présent l’égale de votre mère. La pression peut être forte : allez-vous être à la hauteur ? Allez-vous être une bonne mère ? Votre enfant sera-t-il comme vous l’imaginez ? Autant de questions que se pose toute femme, devant cette nouvelle vie, et qui se prépare à devenir mère à son tour. Vous vous sentez peut-être plus sensible aussi, et pouvez vous en défendre en passant d’un extrême à l’autre, manifestant des sautes d’humeur et une certaine ambivalence. Certains expliquent ce phénomène par une sorte de régression vers un état symbiotique foetal qui vous permet de connaître votre bébé par empathie et vous prépare ainsi à ressentir ses futurs besoins. C’est cet état ambivalent et parfois l’angoisse de l’inconnu qui l’accompagne qui explique vos peurs diverses. Toutes ces préoccupations sont normales, mais ne doivent pas gâcher votre vie. N’hésitez pas à en parler autour de vous, (conjoint, proches, médecin,? ) pour mettre à plat vos pensées et vous permettre de vous projeter.

Cette projection dans l’avenir, qui remue au passage le passé peut expliquer d’ailleurs que la grossesse soit une période riche en rêves, bien que certaines femmes aient l’impression de ne pas rêver du tout ou ne s’en souviennent pas. Si certains rêves sont drôles et attendrissants, d’autres peuvent également paraître désagréables. Il faut bien se dire qu’en aucun cas, ces rêves ne sont prémonitoires. Beaucoup de rêves n’expriment que les craintes ou les désirs de la femme enceinte et sont des façons détournées de se projeter dans le futur. Vous pourrez rêver de perte de liberté ou d’équilibre dans votre couple, vous rêverez peut être aussi d’eau, ce qui traduit le besoin de sécurité foetale, de paix, de ressourcement. Vous ferez parfois des rêves d’accouchement ce qui matérialise l’inconnue, de mort ce qui signifie surtout la rupture avec son passé et sa famille pour se projeter dans sa propre famille à venir, d’angoisse ou de conflit ce qui exprime la crainte de la séparation avec le bébé, bien compréhensible en cette période où une symbiose totale entre votre bébé et vous se construit? Mais dans tous les cas, n’ayez pas peur de votre inconscient qui s’exprime. Vous n’êtes pas la seule future mère dont les nuits sont traversées par ces images. La vie est loin d’être linéaire, la plénitude se construit souvent sur un sentiment de perte, et le changement s’accompagne parfois de phases d’ambivalence. N’ayez pas peur d’en parler afin de relativiser.

N’ayez pas peur

La peur de la perte de son image devant les transformations de son corps peut aussi ébranler les esprits les plus stables. C’est vrai, votre corps va changer,
la nature le veut ainsi, mais votre vie change, elle aussi. Certaines femmes se soucient plus intensément de leur ligne au moment où elles se voient enceintes. Cela ne justifie pas un régime qui n’a pas sa place au moment où votre enfant va avoir besoin d’être nourri correctement afin de disposer de tous les atouts possibles pour bien démarrer dans la vie. Si vous ressentez des difficultés à trouver un équilibre entre votre poids et les besoins de votre bébé, parlez-en avec votre médecin qui saura vous guider et remettre à leur place des idées préconçues que l’on a bien souvent en matière de nutrition.

Les mots pour le dire?

Tous ces changements auxquels vous vous préparez auront en partie besoin d’une gestation psychologique, et en partie aussi besoin d’actes concrets. Acheter des vêtements de grossesse qui mettront en valeur vos formes, acheter la layette et les articles de puériculture pour votre bébé, préparer sa chambre, vous nourrir autrement, communiquer avec votre bébé à travers votre ventre, et dans quelques mois commencer votre préparation à la naissance, sont autant de gestes visibles qui accompagneront votre transformation en mère, en attendant que Bébé voie le jour. N’hésitez pas à inciter le papa à s’impliquer, car il est lui aussi en pleine gestation.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -