vendredi, décembre 9, 2022
AccueilSantéBotox et traitement de la transpiration excessive

Botox et traitement de la transpiration excessive

La science a toujours trouvé que dans sa recherche de nouveaux traitements et de médicaments, elle découvre que plusieurs médicaments existants peuvent être utilisés dans de nouvelles applications pour combattre d’autres états. C’est le cas avec Botox. Pendant des années, Botox (toxine botulinum de type A) a été le choix non chirurgical pour des millions de Nord-Américains pour éliminer les rides. Toutefois, la plupart des gens ne savent pas qu’en fait, Botox est un médicament sérieux qui a été approuvé par Santé Canada pour le traitement d’un éventail d’états médicaux, y compris la dystonie cervicale, la spasticité musculaire (p. ex. après une attaque) et la correction de pieds bots chez les enfants atteints de paralysie cérébrale. Le 31 août 2001, Santé Canada a approuvé Botox pour le traitement de l’hyperhidrose des creux axillaires (aisselles). Le Canada a été l’un des premiers pays au monde à obtenir une telle approbation. Ce nouveau moyen prometteur de traitement consiste d’injections infimes de Botox dans les aisselles. Les injections bloquent l’activité neurochimique des nerfs qui causent la transpiration excessive. D’après la monographie du produit Botox approuvé par Santé Canada, les effets secondaires rapportés comprennent ceux qui sont généralement associés avec les procédés d’injection, tels que douleur et rougeur au site de l’injection. Le seul autre effet secondaire en relation au traitement de la transpiration des aisselles est l’augmentation « perçue » de la transpiration dans d’autres parties du corps chez 4,5 % des patients seulement.

 

L’intervention n’est pas tellement douloureuse (bien qu’on puisse choisir une crème anesthétique locale légère) et dure environ 15 minutes seulement. Dans des études, en moyenne, le premier traitement avec Botox a fourni un soulagement des symptômes de transpiration pendant sept mois et demi. Près de 40 % des patients ont rapporté une transpiration réduite pendant plus d’un an! Dans une étude de repères, quatre semaines après les injections de Botox, 94 % des patients ont rapporté au moins 50 % moins de transpiration dans les régions traitées. De plus, les traitements répétés ont été très efficaces. Des études de 1995 à 2002 chez des bénévoles en santé, ont indiqué une transpiration réduite chez les patients atteints d’hyperhidrose primaire à différents sites du corps, de même qu’une documentation indiquant une amélioration des activités quotidiennes auparavant restreintes, et une amélioration de la santé en relation à la qualité de vie. De plus, l’action a été rapide et la production de transpiration a été réduite chez la plupart des patients en moins d’une semaine de traitement. D’autre part, les résultats ont duré en moyenne 7,5 mois. Botox s’avère aussi relativement sans danger. Les endroits précis localisés pour l’injection et les procédures invasives à un niveau minime n’ont pas eu les effets secondaires de la chirurgie.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -