mercredi, février 8, 2023
AccueilMamanAccueil des élèves handicapés à l'école

Accueil des élèves handicapés à l’école

Que dit la loi ? Quelles sont les conditions ? Quels recours ? Retour sur un sujet âprement débattu pendant la campagne présidentielle.

ecole-enfants-handicapes

Une loi difficile à appliquer

Tout enfant handicapé a droit à la scolarité, voilà ce que dit la loi du 11 février 2005, mise en application en janvier 2006. Concrètement, cela signifie qu’une école ne peut refuser un enfant sous prétexte de son handicap. Dans les faits, c’est évidemment plus complexe. En effet, elle dit aussi qu’une scolarisation en milieu ordinaire le plus prés du domicile doit être assuré à l’élève, le plus souvent possible. Et c’est au niveau du possible que ça bloque. Si les écoles n’ont pas le droit de les refuser, elles n’ont pas forcément les moyens humains et matériels de les accueillir. Chaque enfant handicapée doit être suivi par un enseignant réfèrent ainsi qu’un assistant de vie scolaire (AVS). Or la difficulté intervient en maternelle, n’étant pas considérée comme obligatoire, il y a peu ou pas d’AVS. De plus, les normes d’accessibilité ne sont pas respectées dans tous les établissements.

Des efforts à poursuivre

Résultat, même si le gouvernement entend faire de cette question « une priorité absolue », ils sont encore plus de 10000 cette année à n’avoir pu intégrer une scolarité classique. Même si ils sont 38000 de plus que l’an dernier à avoir pu le faire ! C’est déjà un net progrès. Car ce qui est en jeu, c’est bien entendu l’intégration de ces jeunes handicapés, mais aussi la confrontation pour les non handicapés à la différence. Et les témoignages en ce sens abondent.

Apprendre la différence

Côtoyer au jour le jour un enfant sourd, aveugle, ou se déplaçant sur un fauteuil roulant est pour les enfants valides, une expérience qu’ils n’oublieront pas. Cela les responsabilise, ils doivent lui prêter attention voire l’aider quand c’est possible. Ils comprennent qu’on peut appréhender le monde d’une manière différente. Et peut-être, une fois devenus adultes, cela aura changé leur regard sur le handicap. Gageons qu’ils ne feront pas parti de ceux qui se garent sur des places qui ne leur sont pas réservées…

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -