jeudi, février 2, 2023
AccueilActualitéLes psychologues lancent un avertissement : Ne laissez pas vos enfants regarder...

Les psychologues lancent un avertissement : Ne laissez pas vos enfants regarder PEPPA PIG

Fake News : NON, le dessin animé et les produits dérivés « Peppa Pig » ne provoquent pas l’autisme chez les enfants.

Vous avez certainement lu au moins une fois un article flagrant de pseudoscience virale qui stipule que le fait de laisser ses enfants regarder le dessin animé Peppa Pig pourrait les rendre autistes. Voici l’exemple le plus célèbre :

« Des experts de l’Université de Harvard ont réalisé une étude dont les résultats sont assez surprenants : Les scientifiques découvrent que ce dessin animé est l’une des principales causes du mauvais comportement chez les enfants qui le regardent.

Ce film d’animation a connu un large succès. Il y a beaucoup de jouets, t-shirts, et bien d’autres choses à l’effigie de ce personnage.

Selon les experts, il existe une preuve irréfutable basée sur des expériences qui démontre la mauvaise influence de ce personnage sur les petits.

En effet, un nombre croissant de parents sont très mécontents du contenu mal approprié de la série.
Beaucoup se plaignent et déclarent que leurs fils et filles ont commencé à copier le comportement «méchant» du petit porc et son jeune frère, George. Certains parents interdisent même  le programme  parce que leurs enfants se conduisent mal en adoptant les gestes du petit Pig.

Un père très mécontent de la façon dont son fils de quatre ans joue dans des «flaques boueuses» sur son chemin à l’école en copiant le passe-temps favori de de leur héro.

D’autres ont indiqué que leurs enfants avaient commencé à crier «gâteau au chocolat» lors du petit déjeuner, toujours en copiant George Pig. Une mère a écrit sur le site parental Mums net que sont fils dit «beurk» à chaque fois qu’elle lui donne des légumes et ne veut manger que des gâteau au chocolat.

En se concentrant un peu sur les traits de caractère du petit cochon on s’aperçoit facilement que :

  • Il souffre du syndrome de supériorité;
  • Il a un comportement déplacé;
  • Il impose ses idées indépendamment de l’opinion des autres;
  • Il est impoli;
  • Il aime en outrance la compétition sans vouloir perdre;
  • Il est intolérant;
  • Il est irrespectueux
  • Il est envieux;
  • Il est arrogant;
  • Il est trop fier.

Le Dr Aric Sigman, psycholgue, déclare que les parents étaient naïfs s’ils pensent que les dessins animés n’avaient pas d’influence sur le comportement des plus petits.
Il rajoute que ces dernières années, il y avait eu une «augmentation significative» chez les enfants de comportements bizarres, comme à titre d’exemples : Contradiction, malice, questionnement outre mesure, agressivité et manque de respect. Toutes ces défaillances comportementales ont été copiées à partir de dessins animés.
D’après la même source, 80 % du développent du cerveau de l’enfant se réalise lors des trois premières années. Si il passe trop de temps à regarder la télévision, il adoptera sans le vouloir le comportement de ses héros de bandes dessinés.
Le rôle des parents devient primordial concernant le choix des programmes à visionner et surtout dans la diversification des activités pour éviter que l’enfant vive dans un monde imaginaire.

Article original ici »

Une histoire montée de toutes pièces

 

En dehors des fausses déclarations sur l’autisme et de toute considération scientifique, il existe un certain nombre d’indices tous aussi évidents qui nous montrent que cette «recherche» est entièrement fabriquée.

L’ Université de Harvard n’a mentionné l’étude sur aucune de ses pages web, et une brève recherche sur Google Scholar révèle que cette étude n’existe pas.
Marc Wildemberg, le scientifique cité, n’existe ni sur le site de l’Université de Harvard, ni sur le web tout simplement.
La relation entre l’autisme et la télévision a été controversée par un économiste qui s’est basé uniquement sur les corrélations entre la pluie, les abonnements à la télévision par câble et les taux d’autisme dans trois États. L’étude, publiée en tant que non-examen par les pairs du National Bureau of Economic Research, a depuis été largement critiquée, comme le rapporte le Wall Street Journal en 2007 .

L’affirmation selon laquelle l’autisme est un comportement acquis n’est pas démontrée dans la science. Bien que la cause est inconnue, de nombreux scientifiques pensent qu’il est le résultat d’une combinaison de facteurs héréditaires et environnementaux.

En réalité, l’autisme se compose d’un large éventail de conditions liées à la capacité d’un individu à interagir et à se comporter socialement (comme défini par la CDC).

Cet article flagrant de pseudoscience virale n’est, cependant, pas ce dont ont besoin les personnes atteintes de TSA (Troubles du Spectre Autistique), leur parents et les proches.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -