Endométriose : un court-métrage parlera à toutes les femmes qui souffrent de cette pathologie

Douleurs invalidantes et première cause d’infertilité féminine, l’Endométriose reste un sujet tabou et surtout mal diagnostiquée.

Le 12 avril est sorti le court-métrage sous l’intitulé « Toi mon endo », réalisé par Laeticia Laignel. Ce court métrage cherche à sensibiliser sur cette pathologie qui touche une femme sur 10 en France.

Règles très douloureuses, saignements sans fin, douleurs, fatigue chronique, infertilité, isolement et fragilité, irritabilité et dépression… Ce court-métrage relate la vie de Marion, une femme atteinte d’Endométriose.

Souffrant de douleurs insupportables, Marion raconte sa souffrance. Le film met l’accent également les conséquences de cette pathologie sur sa vie sociale, amoureuse et professionnelle.

Cette vidéo parlera forcément à toutes les femmes qui vivent ce calvaire  :

 

Le diagnostic n’est parfois pas simple à poser, et un véritable parcours du combattant s’offre à la patiente.

La malade peut rester des années sans que l’on puisse mettre un nom sur sa maladie, et pendant ce temps elle souffre, et passe pour une malade imaginaire aux yeux de tous, voir même des médecins parfois incompréhensif par la méconnaissance de cette maladie.

Bons nombres de médecins ne sont pas assez formés sur cette maladie, et choisir un bon gynécologue est primordial pour un bon suivi par la suite.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here