Home Nutrition Vitamines essentielles Les vitamines B (B1-B6)

Les vitamines B (B1-B6)

Vitamine B1

Définition et Propriétés:

La vitamine B1 également connue sous le nom de thiamine ou aneurine est indispensable au fonctionnement normal du métabolisme des sucres.

L'organisme humain est incapable d'en faire des réserves : l'apport quotidien doit être suffisant en raison de son rôle majeur dans le fonctionnement du système nerveux.

Les besoins de l'organisme:

Ils sont variables en fonction de l'âge et du sexe et sont augmentés lorsque l'alimentation est riche en sucre ainsi que chez les personnes consommant régulièrement des boissons alcoolisées.

Nourrisson de moins de 6 mois:  0,3 mg
Enfant de 6 à 12 mois: 0,4 mg
Enfant de 1 à 3 ans:   0,7 mg
Enfant de 4 à 9 ans: 0,8 mg
Enfant de 10 à 12 ans: 1,2 mg
Adolescent : 1,3 à 1,5 mg
Homme adulte : 1,3 à 1,5 mg
Adolescente : 1,3 à 1,5 mg
Femme adulte : 1,3 à 1,5 mg
Femme enceinte : 1,8 mg
Femme allaitant : 1,8 mg

Les sources alimentaires:

La vitamine B1 est particulièrement riche dans les légumes secs, les céréales, le pain complet, les fruits secs, les abats, le porc et les petits pois.
Viennent ensuite les poissons, les laitages, les viandes autres que le porc, les oeufs. Attention, pour conserver leur teneur en vitamine B1, les poissons doivent être consommés cuits car la cuisson détruit une enzyme contenue dans leur chair : la thiaminase dont le rôle est de détruire la thiamine.
Les fruits et les légumes verts en contiennent de très faibles quantités.

Conséquences d'une carence en vitamine B1:

La carence en vitamine B1 est généralement associée en carences d'autres vitamines : B6, PP ou B9.

La principale cause de carence en thiamine est l'alcoolisme. Les alcooliques carencés en vitamine B1 présentent des troubles psychiques graves nécessitant une prise en charge hospitalière urgente.

On peut également observer une telle carence chez les obèses, dans les cas de diarrhée chronique, en cas de maladie grave et prolongée ainsi que chez les obèses (consommation excessive de sucre).

   Quels sont les symptômes d'un déficit en vitamine B1 ?

Ils ne sont pas très évidents : sensation de fatigue permanente, irritabilité, perte de l'appétit, perte de poids, insomnies, raideur des membres.

Lorsque la carence est profonde, les troubles sont plus graves : les troubles neurologiques sont en première ligne avec comme conséquence une polynévrite aboutissant à une atteinte neuromusculaire touchant initialement les membres inférieurs.

Vitamine B2

Définition et Propriétés:

La vitamine B2, ou riboflavine, est une vitamine indispensable au fonctionnement correct de nombreuses enzymes : elle joue généralement le rôle de « co-enzyme » d'enzymes permettant la dégradation et l'utilisation de certains nutriments afin de produire l'énergie nécessaire au fonctionnement des cellules.

Dans l'alimentation courante, elle est utilisée comme colorant en raison de sa couleur jaune.

Les besoins de l'organisme:

Nourrisson de moins de 6 mois:   0,4 mg
Enfant de 6 à 12 mois:0,6 mg
Enfant de 1 à 3 ans : 0,8 mg
Enfant de 4 à 9 ans:1 mg

Enfant de 10 à 12 ans:1,4 mg
Adolescent :1,8 mg
Homme adulte:1,8 mg
Adolescente :1,5 mg
Femme adulte : 1,5 mg
Femme enceinte :1,8 mg
Femme allaitant :1,8 mg

Les sources alimentaires:

Les besoins sont assurés par l ‘alimentation du fait de la richesse naturelle des aliments en vitamine B2.

Certains aliments en sont cependant plus riches que d'autres : germes de blé, abats, fromages, oeufs, laitages, champignons, poissons gras, viandes, légumes, fruits secs.

Conséquences d'un carence en vitamine B2:

La carence en vitamine B2 est rare. Elle a été observée pendant la période des premiers laits artificiels : ils n'étaient pas encore enrichis en vitamine B2.

  Les signes d'une carence en vitamine B2 :

hypersensibilité à la lumière
dermite séborrhéique du visage
larmoiement excessive des conjonctives
lésions de la peau et des muqueuses

Vitamine B3 ou Vitamine PP

Définition et propriétés:

On la connaît sous deux formes d'action identique : acide nicotinique et nicotinamide.

De la même façon que la vitamine A, elle est stockée dans le foie. La vitamine PP est un précurseur de deux enzymes indispensables au fonctionnement correct du métabolisme des lipides, protéines et glucides.

Les besoins de l'organisme:

Nourrisson de moins de 6 mois:    6 mg
Enfant de 6 à 12 mois:6 mg
Enfant de 1 à 3 ans:   9 mg
Enfant de 4 à 9 ans :12 mg
Enfant de 10 à 12 ans :14 mg
Adolescent :18 mg
Homme adulte :18 mg
Adolescente :15 mg
Femme adulte :15 mg
Femme enceinte : 20 mg
Femme allaitant :20 mg

Les sources alimentaires:

La vitamine PP a la capacité d'être produite à partir d'un acide aminé dit essentiel : le tryptophane mais en quantité suffisante (60 mg de tryptophane peuvent produire 1 mg de vitamine PP). Les apports alimentaires doivent être donc conséquents.
Les aliments les plus riches sont le foie, les viandes, les poissons, les abats, les champignons, les céréales, le complet, les fruits frais, les fromages, les oeufs et le lait.

Conséquences d'un carence en vitamine B3:

Les carences en vitamine B3 sont rares dans les pays industrialisés sauf chez les alcooliques, les individus présentant une malabsorption digestive, les sujets à traitement prolongé par carbidopa (maladie de Parkinson) et isoniazide.

Ce type de carence peut se rencontrer dans le cadre de maladies rares : tumeurs de l'intestin grêle et maladie de Hartnup.

Une affection qui est maintenant très rare et qui était provoquée par un manque de vitamine B3 : la pellagre. Comment reconnaît-on cette maladie : elle se traduit principalement par des troubles cutanés avec démangeaisons, rougeurs des parties de peau exposées au soleil. Suivent l'apparition de vésicules avec desquamation et apparition d'une pigmentation brune.

Les autres signes sont variables, mais peuvent être graves : insomnies, inflammation chronique des muqueuses digestives (de la langue jusqu ‘à l'intestin), maux de tête, dépression, confusion mentale pouvant dégénérer en véritable démence. Ces derniers symptômes disparaissent très rapidement par un apport adéquat en vitamine PP.

Vitamine B4

Définition et propriétés:

Encore appelée adénine, la vitamine B4 est moins connue que les autres vitamines B.

C'est un composant de la molécule d'énergie nécessaire au fonctionnement des cellules : l'ATP. Elle connue pour être un facteur de croissance chez certains animaux.

Les besoins de l'organisme:

Chez l'homme, elle n'est cependant pas reconnue comme une vitamine au même titre par exemple que la vitamine C.

Vitamine B5

Définition et propriétés:

La vitamine B5 est l'un des composants essentiels du coenzyme A, le coenzyme intervenant dans le métabolisme des protéines, glucides et lipides. Les besoins sont, généralement, correctement couverts par l ‘alimentation. Une carence prononcée serait incriminée dans le phénomène de chute des cheveux.

Les besoins de l'organisme:

Ils varient selon l'âge, mais sont plus élevés chez la femme enceinte et allaitant.

Nourrisson de moins de 6 mois:   2 mg
Enfant de 6 à 12 mois: 3 mg
Enfant de 1 à 3 ans : 3 mg
Enfant de 4 à 9 ans : 4-7 mg
Enfant de 10 à 12 ans : 7-10 mg
Adolescent : 7-10 mg
Homme adulte :7-10 mg
Adolescente 7-10 mg
Femme adulte :7-10 mg
Femme enceinte :7-10 mg
Femme allaitant :10 mg

Vitamine B6

Définition et propriétés:

La vitamine B6 intervient sous 3 formes dans l'organisme : pyridoxine, pyridoxal et pyridoxamine. Ces vitamines accompagnent l'activité de nombreuses enzymes intervenant sur le métabolisme de certaines protéines.

Les besoins de l'organisme:

Nourrisson de moins de 6 mois: 0,6 mg
Enfant de 6 à 12 mois :0,6 mg
Enfant de 1 à 3 ans : 0,8 mg
Enfant de 4 à 9 ans :1,4 mg
Enfant de 10 à 12 ans : 1,6 mg
Adolescent : 2,2 mg
Homme adulte : 2,2 mg
Adolescente : 2 mg
Femme adulte : 2 mg
Femme enceinte : 2,5 mg
Femme allaitant :2,5 mg

Les sources alimentaires:

La vitamine B6 est largement présente dans les aliments : céréales, avocat, banane, légumes secs, haricots verts, poireaux, pomme de terre, petits pois, épinards, laitages, jaunes d'oeufs, abats, poissons et viandes sont les aliments les plus riches.

Conséquences d'un carence en vitamine B6:

Seule une alimentation déséquilibrée peut donner lieu à une carence en vitamine B6 ou en cas de maladies chroniques ou dans certaines circonstances telles que :

alcoolisme
insuffisance rénale
traitement par psychotropes, isionazide, cyclosérine, hydralazine, D-pénicillamine
prise d'une pilule contraceptive
allaitement artificiels

   Quels sont les signes d'une telle carence ?

troubles cutanés : dermite séborrhéique du visage
troubles neurologiques : convulsions
troubles hématologiques : anémie

SIMILAR ARTICLES

0 78

NO COMMENTS

Leave a Reply