Home Santé dentaire Hygiène buccodentaire Des dents et des gencives en pleine santé !

Des dents et des gencives en pleine santé !

0 162

Plus de soixante espèces de bactéries cohabitent dans notre bouche ! Elles constituent la plaque dentaire. Certains de ces germes favorisent le développement de caries, d’autres des pathologies gingivales ou parodontales. Quelles sont les principales atteintes dentaires, les signes d’alerte et les mesures de prophylaxie incontournables pour garder des dents saines ?

Une pellicule blanche, composée de bactéries et de débris alimentaires, se forme à la surface des dents après chaque repas. Si cette plaque dentaire n’est pas régulièrement éliminée par brossage, des acides – certaines bactéries deviennent acides au contact du sucre et de certains aliments (jus de fruits, sodas…) ou le sont naturellement – fragilisent les dents : la carie apparaît. Cette destruction de la dent par déminéralisation de ses tissus durs progresse toujours de l’extérieur vers l’intérieur. Autre conséquence, la plaque dentaire bactérienne se transforme en tartre au contact des minéraux de la salive. Ce dépôt rugueux, riche en germes, adhère fortement aux dents et favorise le développement de maladies gingivales ou parodontales (des gencives, des ligaments ou de l’os).

Gingivite et parodontite

Une gingivite est une inflammation des gencives. Gonflées et rouges, elles saignent facilement au brossage. Un détartrage suffit à éliminer les dépôts et à recréer un environnement sain. Lorsque les bactéries s’infiltrent davantage et atteignent les tissus de soutien des dents, les parodontites apparaissent. « La maladie parodontale est liée à une accumulation de plaque dentaire, de bactéries et de tartre qui, avec le temps, apparaît au-dessus puis en dessous de la gencive. Peu à peu, les dents se déchaussent », explique Bernard Schweitz, chirurgien-dentiste à Paris. Dès lors, une décontamination des tissus infectés s’impose. « Nous nettoyons racine par racine avec des instruments spécifiques pour retrouver une santé gingivale. Si chaque année, pour compenser les défaillance du brossage, on cassait la reconstitution de la plaque et du tartre par un détartrage, ce problème n’apparaîtrait quasiment pas », complète le docteur.

Signaux d’alerte

Gingivite, sensibilité accrue, mobilité d’une dent, douleur au froid, gencive se rétractant (la partie visible de la dent s’allonge) doivent mener à une consultation. Attention, le tabac masque souvent les inflammations gingivales et les maladies parodontales touchent particulièrement les fumeurs. Enfin, une mauvaise haleine persistante doit également alerter. Souvent d’origine buccale, l’halitose provient alors d’une infection dentaire ou d’une restauration défectueuse, véritables nids à bactéries produisant des composés soufrés. Après examen, le chirurgien-dentiste traitera la cause dentaire, gingivale ou prothétique. L’occasion de rappeler quelques bons réflexes d’hygiène bucco-dentaire…

Les bons réflexes

  • Brossez vos dents avec un dentifrice fluoré, après chaque repas, sur les faces visibles, intérieures et surtout entre les dents avec un fil dentaire ou une brossette.
  • Rendez-vous régulièrement chez le dentiste pour un détartrage par grattage ou ultrason.
  • En cas de mauvaise haleine, limitez votre consommation d’ail, d’oignon, d’épices, d’alcool et de tabac et brossez doucement la langue.
  • En cas de perte ou de fracture de la dent, conservez le morceau dans de la salive, du sérum ou de l’eau et consultez en urgence.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire